Ma petite entreprise

On ne se connait pas depuis longtemps, quelques lignes à peine et j’ai l’impression que ça reste peu pour cerner une personne, la connaitre vraiment. Tous, qui que nous soyons, avons de choses à cacher, à oublier, des choses que l’on ne voudrait pas que l’on nous rappelle… Un petit meurtre anodin, une identité secrète, un mari caché en Alabama. Pour certains, ca se résume à avoir coupé les cheveux de sa petite soeur, par un bel après-midi d’été… Mais ce genre d’individu manque totalement de folie…

 

Ma petite entreprise


En ce qui me concerne, tout a commencé en 1994, dans une pochette surprise du magazine du petit spirou. A l’intérieur, un stylo. Vous savez, celui avec lequel on écrit en transparent et puis après on peut envoyer des messages secrets, à lire à la lumière d’une lampe magique. Quelques magazines plus tard, l’affaire était montée. Lafleur & sister Corporation, espionnage.

On a débuté petit, comme toute entreprise. Vieux monsieur qui promène son chien, Gentille voisine qui tricote dans sa Rollin’ chair, ….  Mais avec le temps et l’expérience, nous avons commencé à observer des phénomènes plus intéressants et lucratifs. Querelles de voisinage et arnaques en tout genre… Un jour, alors que la journée était trop calme, nous avions dompté le chat des voisins avec un rayon laser. La nuit il ne nous restait plus qu’a éclairer les portes du voisinage avec le faisceau lumineux et hop la bête féroce s’attaquait à leurs entrées. Réveil garanti :)

o-matic

Grace à cette affaire nous avons également démantelé un trafic de cannabis… Bon c’était pas pour raccuspoter  mais un jour on en a eu juste marre, ma sœur et moi, que notre mère nous dise a longueur de journée avec son air naïf :

« Vous pourriez quand même débarrasser la table, c’est pas grand chose ce que je vous demande, … regardez les voisins, ils aident leur mère à jardiner tout l’après-midi » … c’en était trop!

Ayant vite fait le tour de ce que nos très chers voisins pouvaient cacher à leur entourage, et vu le succès de notre entreprise, Lafleur Corp., à du s’agrandir et élargir son activité. Un mois seulement après son lancement, la société proposait déjà à ses clients ni plus ni moins que de l’espionnage industriel. La société familiale était la cible.

Entre relooking de la cantine (posters osés  de pin-up contre… photos de nous en train de grimacer), dépôts d’œufs de pâques dans les chaussures des ouvriers et vérification des heures d’arrivée et de départ… nos journées étaient bien remplies. Une dizaine d’employés, un système de codage infaillible et centaines de missions réussies… Si cette société ne devait rester secrète, c’est avec beaucoup d’honneur que je l’aurais renseignée sur mon curriculum vitae.

Après avoir lu ceci, vous pouvez aisément imaginer le sourire sur mon visage, au Border Gate à Phoenix quand la gentille demoiselle avec un accent américain me demande avec calme : « Avez vous déjà été impliquée dans une quelconque affaire d’espionnage industriel » Haha. J’ai répondu non. On m’a dit qu’il valait mieux aux USA… c’est pas des marrants.

Tout ca pour dire qu’une fille (sans désordre mental) préfère qu’on l’emmène au cinéma et qu’on lui offre des roses… plutôt que de l’emmener dans une usine sidérurgique désaffectée et qu’on lui offre une carte énigmatique. Mais quel plaisir intense de voir le message secret se révéler… Sauf bien entendu quand on a mis 3 semaines à décoder le billet doux et qu’on loupe son rendez-vous…

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. mohicano8 dit :

    Tu est très mystérieuse agate la fleur et j’aime ça 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s