Dans les yeux de ma mère

Elle fait partie de ces doux rêveurs, ces idéalistes bohèmes. Elle fait partie de ces écolos de première génération, la fleur aux dents, la fourche à la main. Elle fait partie de ces hippies, nés quelques années trop tard, et donc toujours pleins d’idéaux. Elle fait partie de ces joueurs de guitare qui fredonnent « imagine », « pennylane », « lucy in the sky ».Elle fait partie des ces gens délicieusement désordonnés dont le mot organisation ne fait pas partie du vocabulaire. Elle fait partie de ces cuisiniers de génie dont le seul souci est de se rappeler du vent d’intuition qui les a menés à leurs créations. Elle fait partie de ces gens qui portent la gentillesse sur leur visage et qui se font rembourser un achat Ikéa, sans ticket, sans emballage et de l’ancienne collection. Elle fait partie de ces gens distraits qui en rangeant leurs courses, glissent par maladresse le savon dans le réfrigérateur. Elle fait partie de ces gens audacieux, qui partent dans un endroit qu’ils ne connaissent pas sans adresse, sans carte, sans téléphone. Elle fait partie de ces combattants belliqueux qui offrent à leur petite fille une jolie gomme imprimée avec un don quichotte, esquissé par Pablo Picasso. Elle fait partie de ces gens pleins de fantaisie qui quand ils passent sur l’échangeur de Mons se disent, « Tiens, on irait pas à Paris ? ». Elle fait partie de ces gens heureux qui se répètent régulièrement : « Est-ce qu’on a pas bien bon là, maintenant ? ». Elle fait partie de ces personnes avec un super nom trop cool qui donne envie aux gens qui la croisent de lui lancer un « Bon … ben j’vais vous faire une fleur,.. », Elle fait partie de ces gens chanceux, a qui il arrive toujours des aventures extraordinaires,…

 

Dans les yeux de ma mère

 

Ca fait con de dire que c’est la meilleure maman du monde, ca fait poésie de printemps à la guimauve emballée avec  un beau ruban et récitée début mai dans toutes les écoles du pays. Et puis d’abord ca veut dire quoi la meilleure, c’est celle qui est la première à la sortie de l’école, celle qui gagne la course des mamans ? Car si c’est ca, ma mère je veux pas qu’on la classe. Déjà parce qu’elle m’a oubliée plus d’une fois, sur le stade de Bielmont, après mes entrainements. D’ailleurs quand je n’étais encore qu’un bébé, elle était partie chez ma grand-mère qui avait demandé d’un air étonné : « Tiens, vous n’avez pas pris la petite ? » Affolés, mes parents étaient retournés en vitesse me retrouvant paisible, dans mon couffin déposé sur le trottoir, en train de les attendre.

Ma mère j’veux certainement pas qu’elle participe à la course des mamans, car si celle-ci à lieu à la rentrée scolaire et qu’elle emprunte les chemins campagnards, elle va à coup sûr terminer la course dans un buisson, à ramasser des myrilles,…  Puis ma mère elle a une idée assez particulière de la compétition. A sa gamine qui partait pour une course, quand elle ne lui disait pas « amuse toi bien, fais toi plein d’amies » elle essayait de comprendre pourquoi on n’organisait pas une tournante : « Comme ca vous gagnez chacune à votre tour, et tout le monde est content. Gagner, gagner,… l’important c’est d’être en bonne santé non ? Moi j’aime pas quand je te vois écroulée sur la piste et que tu ne sais plus respirer ! ». Mon père et moi on se regardait toujours bouche bée en se disant qu’elle gagnerait certainement jamais de course, car si elle remportait même la médaille du fair-play, elle risquait de l’offrir à une concurrente en pleurs.

J’ai pas envie de lui dire que je l’aime tout simplement. Car il faut bien reconnaitre que ca manque toujours de simplicité avec moi, même si dans le fond c’est spontané c’est authentique,…  J’préférerais lui dire que je l’aime à la folie… car oui au final c’est exactement ca, … je l’aime avec toute ma folie.

Ma mère c’est ma mère. J’ai pas besoin d’un classement pour savoir qu’elle est extraordinaire. Et faut bien avouer que si j’devais choisir une maman, ben j’prendrais celle là, c’est tellement évident. Et même si j’pouvais choisir entre TOUTES les mamans du monde, en imaginant qu’il en existe une qui soit toujours à l’heure, qui danse des claquettes et qui crame jamais les gâteaux,…   moi j’voudrais Madame Lafleur comme maman!

…Car y a une chance sur dix millions d’en trouver une mieux qu’elle, et ca… … c’est encore plus risqué que de se faire mordre par la chauve souris enragée !

pablo-picasso-don-quichotte-n-376283-0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s