Dans la pénombre de ma rue

Un trop vieux candélabre las

Affronte les ombres des inconnus

Venus se perdre dans son impasse

Il est habile mon homme de fer

Même s’il ne tient que sur un pied

Illuminant d’un air sévère

Les âmes cherchant l’obscurité

Depuis des jours il m’exaspère

J’ai pourtant bien tout essayé

Armée de mon meilleur lance pierre

J’ai tenté de le faire griller

J’ai trouvé fin a mon supplice

Avec complice mon escabeau

J’accrocherai avec malice

Demain deux grands rideaux costauds

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s